La diarrhée à E. coli entérotoxinogène (ETEC)

Jusqu’à 70 % des personnes qui se rendent dans un pays en développement peuvent contracter la diarrhée des voyageurs au cours d’un séjour de deux semaines.
Dans bien des régions du monde, E. coli entérotoxinogène (ETEC) est la principale cause de diarrhée des voyageurs.

On estime qu’E. coli entérotoxinogène (ETEC) cause chaque année 200 millions d’épisodes diarrhéiques et quelque 380 000 décès.

E. coli entérotoxinogène (ETEC) est la cause la plus fréquente de diarrhée des voyageurs. Les déchets humains et animaux (selles) sont la principale source de contamination par ETEC.
Dans 60 % des cas, l’E. coli entérotoxinogène (ETEC) produit une toxine appelée entérotoxine thermolabile (TL). Si vous consommez de la nourriture, de l’eau ou des glaçons contaminés par ETEC, vous vous exposez au risque de contracter la diarrhée des voyageurs.

De plus, la diarrhée à ETEC se transmet très facilement d’une personne à une autre.

Une étude a évalué le coût de la diarrhée des voyageurs causée par l’E. coli entérotoxinogène (ETEC). On a estimé qu’un épisode de diarrhée des voyageurs coûtait 1 460 $ US, ce qui comprend 400 $ US par jour pour les déplacements, le temps et les soins médicaux. Les personnes touchées perdent en moyenne 3,5 jours de vacances.