• Quelque 4,43 millions de Canadiens se sont rendus au Mexique et dans les Caraïbes au cours des 11 premiers mois de 2015.
  • Dans bien des régions du monde, E. coli entérotoxinogène (ETEC) est la principale cause de diarrhée des voyageurs.
  • Transmission de la diarrhée à E. coli entérotoxinogène (ETEC) :
  • Si vous consommez des aliments, de l’eau ou des glaçons contaminés par E. coli entérotoxinogène (ETEC), vous risquez de contracter la diarrhée des voyageurs.
  • De plus, l’infection à E. coli entérotoxinogène (ETEC) se transmet très facilement d’une personne à une autre.
  • 98 % des voyageurs commettent des imprudences quant au choix des aliments et de l’eau qu’ils consomment pendant les 3 premiers jours de leurs vacances, augmentant ainsi leur risque de contracter une infection à E. coli entérotoxinogène (ETEC)
  • Une étude a évalué le coût de la diarrhée des voyageurs causée par E. coli entérotoxinogène (ETEC) :
  • On a estimé qu’un épisode de diarrhée des voyageurs coûtait 1 460 $ US, ce qui comprend 400 $ US par jour pour les déplacements, le temps et les soins médicaux.
  • Les personnes touchées perdent en moyenne 3,5 jours de vacances.
  • Principaux symptômes d’une infection à E. coli entérotoxinogène (ETEC) :
  • Diarrhée aqueuse abondante et crampes abdominales; symptômes moins courants : fièvre, nausées, vomissements, frissons, perte d’appétit, maux de tête, douleurs musculaires et ballonnements.
  • Façons de prévenir l’infection à E. coli entérotoxinogène (ETEC) :
  • Bien cuire les aliments et les garder au chaud, choisir des fruits et des légumes pouvant être pelés et utiliser de l’eau bouillie ou traitée au moyen d’un produit chimique (iode, chlore ou autre désinfectant).